Accueil

Colloque international

Mémoire(s) et mondialisation

Tourisme, Mémoire, lieux: liens et interactions

8-10 Septembre 2014

Le Chambon sur Lignon, France

Date limite pour l’envoi des communications : 30 MARS 2014  

Universités partenaires : Université de Cergy-Pontoise (France), Université du Cachemire (Inde), Université de Paris 1 Panthéon-Sorbonne, IREST-EIREST (France), NHTV Breda University of Applied Sciences (Netherland), Université Laval (Canada), Université du Québec à Trois Rivières (Canada)

Visit us at: http://memorytour.hypotheses.org/

Qu’on l’aborde dans sa dimension individuelle ou collective, la mémoire exprime un rapport au passé, mais aussi une relation à nous-mêmes, aux autres, au temps, à l’espace et contribue à façonner notre vision du monde. A la suite de Maurice Halbwachs, on peut étudier les relations intrinsèques qui unissent mémoire, pratiques des lieux et espace, l’espace permettant un « ancrage » de la mémoire, à travers son inscription dans la matérialité d’un lieu, ou à travers des formes d’appartenance plus symboliques inscrites dans la durée. Le colloque souhaite questionner plus précisément ces interactions, à travers les pratiques et les représentations du tourisme/du touriste.

Le tourisme est souvent considéré comme un facteur d’instrumentalisation et de marchandisation des mémoires « sociales », « culturelles » ou « publiques ». Si cette approche mérite réflexion, on peut sans doute la dépasser et considérer le tourisme comme part intégrante d’un nouveau « régime mémoriel » : le tourisme, ses acteurs, ses pratiques et ses représentations participant aux constructions mémorielles contemporaines, tandis que ces dernières contribuent à transformer le tourisme.

Ce colloque cherche à mettre en lumière les interactions entre mémoire et tourisme, à travers des approches différentes sur le plan disciplinaire et épistémologique.

On cherchera à comprendre en quoi la montée du tourisme et le développement des pratiques et politiques mémorielles s’articulent et s’influencent dans des contextes variés. Il s’agit aussi de voir comment la mémoire est mobilisée par le tourisme, à fois à un niveau individuel et collectif, contribuant à la redéfinition des identités, l’invention d’imaginaires associés aux lieux et aux communautés, les usages du passé comme instrument de domination vs résistance, et la production de nouveaux territoires.

Le colloque souhaite également mettre l’accent sur le rôle de la mémoire (individuelle et collective) dans l’expérience et les pratiques touristiques. Il permettra d’examiner en quoi la mémoire est mobilisée dans l’expérience touristique et le rapport des touristes
aux lieux parcourus, visités, rêvés…

Voir l’appel à contribution détaillé.

LogoVia